Tant pis pour moi

Publié le 25 Mai 2012

Je le vois d’en bas, l’appartement vide vide ce qu’il recèle de dernières lumières, alors que sur la ville une onde fraîche souffle aux oreilles des quelques passants nonchalants, une chanson d’automne. Indécise dans la rue grise, je rame sur le macadam lubrifié par les jaillissements livrés d’un possible au-delà des nuages.  Un film de tourbe flotte, j’évite la flaque.


Je suis au bas des marches de l’immeuble qui dégouline encore un peu.


La première fois que je suis entrée ici, c’est il y a près de six ans. C’était habillé et habité. Rien à voir avec le spectacle d’aujourd’hui. Quatre pièces. Cinq fenêtres. Le carrelage est sale, presque enterré. Les murs sont d’un blanc que la poussière a dragué et a fini par avoir.

 

Il a choisi un morceau dans la médiathèque de son téléphone, a mis le volume au maximum et l’a posé sur le coin du lavabo. Nous avons dansé de pièce en pièce et nos pas improvisés nous ont fait nous répandre en lignes brisées. Lorsque la musique s’est arrêtée, ses mains sont retombées de part et d’autre de son corps et son regard n’a pas proposé d’excuses. Alors, je me suis dirigée lentement vers la fenêtre de la grande chambre. Il y avait toujours ce banc devant le bosquet de lauriers roses où il a attendu que nous soyons assis pour annoncer que c’était fini.


Ses mots ressemblent à sa chanson. Ils disent, j’ai projeté de te laisser ici, dans la soirée pas tout à fait froide, celle de l’automne qui ne s’arrache pas aux baisers de l’été. Possession, succion prolongée. Pour moi aussi, ça a été une histoire d’amour et de saisons. D’amour puis d’abandon.

Et peut-être, peut-être que des chats fêlés viendront humer ton corps et que, s’ils sont tendres ne feront pas parler leurs griffes.  Ils te laisseront la peau sauve.


Mais comme je n’en suis pas sûr, la danse des si me découpera une humeur en dents de scie.


Tant pis pour moi.

 

 


 

 

Rédigé par L.

Publié dans #Fragments

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article