Roman à clefs

Publié le 14 Février 2011

 

« Un cendrier fume deux cigarettes à la fois. Calées de part et d'autre de son sourire circulaire et édenté, elles jettent leurs longues tiges inconsistantes. Et nous, assis derrière la petite table de la terrasse du bistro, nos mouvements parfaitement synchrones, un miroir entre nous qui nous reflète à l'infini. Deux lignes parallèles : attraper le petit tube de tabac bien tassé, avaler la fumée qui jaunit le filtre et les dents, une pichenette impersonnelle pour effriter la cendre, puis écraser le mégot et allumer une autre cigarette.


Un cendrier fume deux cigarettes, qui, coincées dans ses petites bouches, jettent leurs longues tiges immatérielles. Et nous, assis derrière la petite table de la terrasse du bistro, nos mouvements synchronisés comme une chorégraphie des Claudettes, un miroir entre nous qui nous reflète à l'infini. Deux lignes qui fuient et ne se rencontrent jamais.


Un cendrier fume deux cigarettes. Une main s'approche qui lui en colle une troisième dans le bec, une cigarette avec une trace de rouge à lèvres vermillon. Puis une autre et encore une autre et mille autres ; mordues de rouge, de rose ou d'orange, jusqu'à ce que le cendrier ressemble à une partie de Mikado. Jusqu'à ce que le cendrier hérissé d'une barrière de corail, soit aussi plein de poudre âcre et métallique qu'une urne funéraire. »

 

Alizé Meurisse — Roman à clefs.

Allia. Janvier 2010.

 

Rédigé par Nuit bleue

Publié dans #Des livres plein les mains

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article