L'horizontale

Publié le 24 Mai 2012

Je pâlis loin de toi. Si seulement tu pouvais venir dans cette chambre où remue ma peine. Me prendre « dolce », me prendre dans un transport indolore. T’enfouir en moi et que ça dure longtemps, longtemps, longtemps. Nos vies sont maintenant parallèles,  même ici je te ressens, il ne me manque plus que l’horizontal de notre amour.


Je voudrais que tu me parles de toi et de ce que tu faisais en 2003. Je veux te connaître un peu plus chaque jour. Je veux tous les détails de tes années jusqu’à mes vingt-quatre ans. J’ai annoncé à la trompette que c’était le jour du déballage. T’y échapperas pas mon amour. Je veux tout savoir de ta frivolité et des mégots écrasés sur les trottoirs rue de la Py.


J’irai danser ce soir et je boirai à la santé de notre union en transhumance. Tu me rejoindras, et le lit grincera après, dans mon ivresse. Je t’espère.

 

 

 


 

 

Rédigé par L.

Publié dans #Fragments

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article