Jeux mineurs

Publié le 6 Juin 2012

Couverture2

Lui :
Dis.
On tombe amoureux ?

L. :
Ensemble ?

Lui :
Oui.

L. :
C'est une drôle de proposition.

Lui :
Elle ne se pense pas.
Aussitôt qu'elle est pensée. Elle se fane.

L. :
Je suis au seuil de toi, je ne t'aime pas encore.

Lui :
Il y a des mouvements qui surgissent du cœur, de cette immense
déraison que nous avons dans la poitrine.
Qui mouille tous les muscles de son humeur.
Je veux t'embrasser. Parce que je suis fatigué de faire des mots avec
ma bouche.

L. :
Alors fais-le.

Lui :
Tu es loin.
Et mes pensées ne suffisent pas à porter mon étreinte jusqu'à la
pâleur de ton corps.
Je ne suis pas romantique. Je suis brutal. J'insulte tout ce qui est
hors de moi.

L. :
La fille pâle avait quelque chose à voir avec moi ?

Lui :
La fille pâle, c'est toi.
Je te sens pâle.
Parce qu'autour de toi le soleil danse, et il ne fait que danser, il
ne trouve pas où mettre ses doigts muets.

L. :
Je suis au balcon et j'ai froid.

Lui :
C'est facile d'être amoureux avec des mots. Il suffit de les laisser
tomber dans soi.
Je suis dans mon lit et je suis vulgaire.

L. :
Je suis un peu comme toi avec les mots. Je tombe dans mes scénarios.

Lui :
Tu viens en France bientôt que je fasse des indécences avec tes cris ?
J'ai une très belle voix quand je jouis. Parce que c'est une voix
humide. Une voix qui sort par les yeux malheureux. Une voix de buée.
Je suis fatigué de manières.
Je m'en défais. Tu permets.

Rédigé par L.

Publié dans #Journal

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
X
Lui me semble si amoureux.... L s'amuse avec les mots.... Bravo j'adore
Répondre
L


Amoureux ... je ne sais pas.


Merci toi :)